Catalogue

Nos Vins

La Raimbaudière accorde une importance particulière à l’élaboration de ses vins. Ses grands crus sont fabriqués suivant des procédés traditionnels. En effet, le vin est porté à maturité dans des barriques, mais soulignons que ces techniques ancestrales sont accompagnées des moyens techniques modernes, comme il est le cas de la maîtrise de la température.

La vinification

A La Raimbaudière, les vinifications se déroulent d’octobre à décembre. Parfois, la fermentation peut s’étaler jusqu’à janvier, notamment pour les Coteaux du Layon.

Tous les vins sont vinifiés dans des cuves thermorégulées. Les rosés et les blancs sont refroidis puis maintenus à une température maximum de 18°C. C’est ainsi que l’on fait ressortir leurs plus beaux arômes. Quant aux rouges, ils sont chauffés à 25°C afin de bien faire ressortir leur couleur, leur onctuosité et leur structure.

Si les rosés et les blancs doivent passer par un pressurage direct, les rouges sont mis directement en cuve afin de parfaire la macération pelliculaire et au cours de laquelle se déroulera la fermentation. C’est la qualité du cuvage qui fait qu’un vin est charnu ou tannique. C’est principalement grâce à ce procédé que La Raimbaudière octroie la structure qu’elle souhaite à ses vins rouges.

L’élevage

Les rosés et le blanc sec ne subiront pas d’élevage à proprement dit car ce sont des vins de printemps. Autrement dit, ils sont destinés à être dégustés jeune. Les Coteaux du Layon et les rouges sont élevés dans les cuves pour une durée de 6 à 15 mois selon le type de vin. L’Anjou villages est, lui, élevé en barrique pendant une durée de 10 mois afin d’obtenir des arômes plus complexe et plus complexe. Depuis 2002, l’Anjou blanc sec connu sous le nom d’Orchidée est vinifié à basse température (15°C) dans le but d’extraire ses meilleurs arômes. .

Nos Vins Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.

Sous-catégories

  • Coteaux du layon

    Le Coteaux du Layon est l’un des grands classiques de La Raimbaudière. En effet, ce domaine s’est bâti une solide réputation sur ce grand vin blanc liquoreux de la région.

    Le cépage du Coteaux de Layon

    Le Coteaux du Layon est issu d’un procédé technique que l’on peut qualifier de complexe. Le cépage utilisé pour ce vin est le chenin. Au domaine de La Raimbaudière, ce cépage est cultivé sur un sol argilo schisteux avec recouvrement d'une formation graveleuse.

    La taille du Coteaux de Layon

    Le fruit destiné à l’élaboration du Coteaux de Layon est taillé en guyot double à 2 x 3 yeux, et cela dans le but d’offrir à la vigne un meilleur contrôle de sa vigueur. Le rendement est maîtrisé car La Raimbaudière n’en produit que 35 hl/ha.

    L’élevage du Coteaux de Layon

    Le Coteaux de Layon La Raimbaudière ne demande que très peu d’élevage contrairement au Tri de Vendange et à la Cuvée St-Louis qui sont des cuvées supérieures. Le tri de vendange doit être élevé pendant 6 mois en cuve avec un apport d’oxygène maîtrisé en fonction du millésime. La cuvée St Louis, elle, doit être élevée pendant au minimum un an en respectant le même principe d’oxygénation que pour le tri de vendange.

    Le Coteaux de Layon la Raimbaudière est un vin destiné à être bu dès ses premières années, mais il va de soi que les millésimes peuvent être conservés pendant des décennies à la cave. Par principe, ce vin est destiné à être dégusté en apéritif. Mais l’idéal est de le servir en guise d’accompagnement pour des mets raffinés comme le foie gras, le poisson en sauce, les filets de canard, les viandes blanches, du fromage et même certains desserts. Le Coteaux du Layon est à servir frais, idéalement à une température de 10 ° C.

  • Cabernet d’Anjou

    Le Cabernet d’Anjou est l’une des plus grandes réussites de La Raimbaudière en matière de vin. Ce fabuleux nectar est obtenu à partir du Cabernet franc qui est cultivé sur un sol à tendance argilo schisteux.

    La taille du cabernet franc

    La taille du cabernet se fait en guyot simple, aussi connu sous le nom de baguette. Rappelons que cette taille est propre au cabernet franc que l’on destine à la fabrication des rosés. Pour ce qui est du rendement, le domaine de La Raimbaudière en produit 60hl/ha chaque année. La production est maîtrisée afin d’offrir aux vignes une meilleure longévité.

    La vinification du cabernet

    La vinification du cabernet se fait dans une cuve thermorégulée à 18°C, et cela, pour lui offrir sa teneur en sucre résiduel qui est de l’ordre de 30g/l. Le cabernet n’a pas besoin d’être élevé, bien au contraire, il se consomme très jeune. L’idéal est donc de boire le cabernet dès ses premières années. Il tient cependant de noter qu’il peut être conservé pendant de nombreuses années à la cave, auquel cas il vous réservera bien des surprises. Le cabernet est frais et désaltérant. Il se caractérise par son puissant arôme, bien qu’il soit fruité et rond. C’est le vin de table par excellence. Ce que l’on aime par-dessus tout chez le Cabernet, ce sont les notes de fruits rouges et son arôme qui respire l’authenticité.

    Les sommeliers conseillent souvent le cabernet avec de la charcuterie ou des desserts comme le melon garni de fruits rouges, les coupes de fruits ou les tartes aux fruits. Il est fréquemment servi dans les restaurants qui servent des menus orientaux ou méditerranéens. Lorsqu’il a atteint le statut de vieux millésime, le Cabernet est à prendre avec un plat de canard à l’orange, suivi d’un dessert au chocolat noir.

  • Vins Rouges

    Découvrez la gamme de vins rouges du vignoble La Raimbaudière !

    Des vins du Val de Loire certifiés AOC

    Notre vignoble bénéficie du label AOC qui signifie Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). Ce label datant de 1947 est gage d’un savoir-faire reconnu de nos régions. Il est destiné à valoriser les produits agricoles français. Cependant, elle n’est délivrée qu’à certains vignobles dont les processus de fabrication sont réalisés dans une même zone géographique. De plus, si vous consommez un vin AOC, vous avez la garantie de déguster un vin de qualité et issu du terroir.

    category_12.jpg?time=1558625900 

    L’Anjou Rouge

    Issu d’un cépage de Cabernet franc et cultivé sur un sol argilo-silicieux, l’Anjou est un vin frais, désaltérant et dominé par un puissant bouquet.

    Son goût fruité et légèrement tannique est notamment dû à sa technique de vinification qui se fait via une macération de dix jours. Il est élevé sur 10 mois en cuve avec micro-oxygénation.

    A propos de sa tenue et de sa conservation, l’Anjou Rouge accompagne le meilleur de la cuisine du quotidien :

    • charcuterie,
    • viandes grillées,
    • fromages, etc.

    Il est donc très facile à accorder avec vos plats de tous les jours. Il vous suffit de le servir chambré mais pas trop, à une température d’environ 17°C.

    L’Anjou Villages

    Il suffit d’observer sa robe profonde et intense pour déceler en lui un grand vin, d’une belle complexité et qui saura se faire apprécier à tout âge. Quelques notes fines de fruits rouges et de fleurs lui confèrent des arômes pointus. Il est parfois frais en bouche et tannique mais il reste plutôt ample et charnu. Il est idéal pour accompagner viandes rouges, gibiers, fromages de caractère ou encore des plats comme des cuisses de canard aux girolles ou un carré d’agneau en croûte persillée.

    Comme l’Anjou Rouge, ce vin est issu d’un cépage de Cabernet franc. Cependant, sa vinification est réalisée avec une macération plus longue, d’une durée de 20 à 25 jours. Il est élevé en barrique pendant 10 mois avant d’être mis en bouteille.



  • Vins Rosés

    Vous êtes amateur de rosé pour accompagner vos repas d’été ou de toute autre saison ? Dégustez les fameux rosés d’Anjou labélisés AOC !

    AOC Rosé d’Anjou

    Issu d’un cépage de Grolleau gris et noir et d’une macération sous 18°C, notre Rosé d’Anjou est cultivé sur un sol argilo-siliceux. Le rosé d’Anjou est un vin frais, à boire les premières années. Sa robe lumineuse et cristalline rappelle la couleur des pétales de rose avec des reflets cerise et rouge framboise. Au nez, son bouquet de fruits rouges (fraises, framboise, groseille) lui confère une tonalité à la fois fraîche et acidulée. Il est préférable de le déguster à une température de 8°C.

     

    AOC Cabernet d’Anjou

    Issu de deux cépages dont le Cabernet Franic et le Cabernet Sauvignon, ce grand rosé de France moelleux est réputé pour être un vin doux et fruité. Sa robe aux couleurs ambiguës, partagée entre le rose et le violet, provient de petites notes de fruits rouges, rose et de bonbon anglais. La touche finale de menthe fraîche et le poivre blanc en font un vin vivifiant.

    Il bénéficie d’un bouquet éminemment élégant pour une structure équilibrée. Rafraîchissant, il se remarque par la qualité de son raisin ce qui en fait un vin de caractère. Non seulement il est meilleur lorsqu’il est consommé jeune avec son arôme riche en saveurs, mais il se garde aussi très bien au fil des années en acquérant une fragrance de fruits rouges confits et de zest d’orange.

    Sa couleur en devient d’ailleurs plus ambrée. Ce vin de soif et d’amitié par excellent est à déguster à une température de 6°C à 7°C de préférence.

    AOC Rosé de Loire

    Le rosé d’Anjou est, quant à lui, issu de deux cépages différents : le Cabernet Franc et le Grolleau. Il est également vinifié de sorte à être dégusté dans les premières années de sa production. Le nez et la palette de ce vin sec offrent un riche mélange de fruits tels que cassis, cerise, groseille et d’autres encore. Lumineux et rafraîchissant, parfois bien charpenté grâce au cépage de Cabernet, il se veut aussi souple et agréable. Nous vous recommandons de le servir à une température de 8°C.

  • Vins Blancs

    Découvrez les vins blancs d’excellence de La Raimbaudière !

    AOC Coteaux du Layon

    Peu d’élevage pour les Coteaux du Layon si ce n’est pour les cuvées supérieures telles que le Tri de Vendange, élevé pendant 6 mois en cuve avec un apport d’oxygène par soutirage ou microbullage (selon le millésime) ou pour la cuvée Saint-Louis, élevée un an en cuve.

    category_14.jpg?time=1558624172 

    Sa robe profonde de couleur jaune or évolue vers le vieil or aux reflets ambrés en prenant de l’âge. Son nez intense aux saveurs de miel d’acacia et d’arômes floraux de citronnelle et fruits confits lui confèrent une longue persistance aromatique, avivée par des notes de fruits frais. En bouche, il se veut rond et plein, parfois onctueux mais toujours équilibré par sa franche vivacité et sa fraîcheur. Il est à servir frais mais sans plus, à hauteur de 10°C.

    AOC Anjou Blanc sec « Orchidée »

    Issu du cépage Chenin et cultivé sur un sol de nature schisteux, ce blanc sec est vinifié à basse température en cuve (15°C) et est sujet à une seconde fermentation : la fermentation malolactique, afin de l’arrondir en réduisant son acidité. Ce vin sec et fruité est d’une étonnante finesse aromatique ! Il accompagnera vos plats les plus fins de manière optimale comme vos fruits de mer et vos poissons

    • coquilles Saint-Jacques,
    • homards,
    • soles,
    • brochets, etc.

    ou encore vos hors d’œuvre. Il est préférable de le servir à une température de 10°C.

     

    Tri de vendange

    Produit sur un sol argilo-schisteux avec recouvrement et de formation graveleuse, ce vin blanc liquoreux est issu d’un cépage Chenin. Son raisin est vendangé à la main, selon un tri sélectif réalisé sur vigne, et bénéficie ensuite d’une fermentation en cuve thermo-régulées. Ce vin renferme toute la douceur angevine et il est donc difficile de résister à ses charmes de vin fruité et gouleyant.

    C’est un vin sur lequel le temps n’a pas d’emprise. Il doit tout à son terroir qui lui a forgé ce talent inné de pouvoir conjuguer jeunesse et qualité. Il est donc en mesure d’exprimer sa rondeur et sa plénitude pour aujourd’hui comme pour les années à venir. Servez-le frais, sous 10°C, pas plus.

  • Fines Bulles

    Le vignoble de La Raimbaudière vous propose un AOC d’Anjou mousseux à déguster sous deux aspects : blanc ou rosé !

    category_15.jpg?time=1558624768 

    AOC Anjou mousseux Herminette Blanc

    Ce vin pétillant provient d’un cépage de Chenin et est produit sur un sol argilo-schisteux. Elevé sur latte pendant 9 mois, il est vinifié en cuve thermo-régulée à 18°C en vin sec, puis en vin effervescent selon le principe d’une seconde fermentation en bouteille. Ce mousseux se reconnaît à la finesse et à la légèreté de sa robe cristalline. De couleur jaune paille et présentant des nuances de doré, il peut être dégusté à l’apéritif comme au dessert.

    AOC Anjou mousseux Herminette Rosé

    La version rosée de notre mousseux Herminette, est élevée et vinifiée selon les mêmes principes que son frère blanc. Cependant, il se distingue par sa robe de couleur rouge framboise et son goût subtilement acidulé. Il est, quant à lui, issu d’un cépage de Cabernet. Vous pouvez ainsi y retrouver l’aspect fruité propre à ce type de cépage.

    Nos conseils de conservation et de dégustation

    Ces deux AOC d’Anjou mousseux sont à déguster dans les 3 ans suivant le dégorgement, afin de conserver leur pétillant et leur finesse. Nous vous conseillons de le servir pour mettre en valeur vos apéritifs, vos buffets, vos plats de crustacés et de fruits de mer cuits ou encore la friture de petits poissons. Il met également en valeur vos gâteaux, tartes fruitées, glaces et sorbets ainsi que vos coupes de fruit !